Lausanne-1

La Suisse, le pays de l'éducation d'exception

Dans le domaine de l'éducation, la Suisse tient une place de choix sur le podium. Découvrez comment l'EHL illustre parfaitement ce phénomène.

Dans le domaine de l'éducation, la Suisse tient une place de choix sur le podium. Il s'agit en effet du deuxième pays d'Europe pour le nombre de doctorats par habitant.

La Suisse est le berceau du baccalauréat international, a vu naître 113 scientifiques récipiendaires d'un Prix Nobel et compte 105 écoles internationales et 12 universités. Sans oublier ses célèbres « écoles des bonnes manières », même s'il n'en reste plus qu'une, qui ont enseigné à nombre de dignitaires, débutantes et membres de la royauté les arcanes de l'étiquette internationale.

L'École hôtelière de Lausanne incarne parfaitement ce concept d'éducation diversifiée de qualité. Il s'agit en effet de la plus ancienne école de management hôtelier au monde, et pour beaucoup de la meilleure. Fondée en 1893 sur une colline verdoyante surplombant la ville de Lausanne, l'école accueille 2 685 étudiants originaires de 106 pays. Il s'agit de la seule école suisse du secteur de l'accueil agréée par le gouvernement fédéral. Contrairement aux écoles professionnelles, l'EHL a le statut d'université et permet aux étudiants suisses de bénéficier de bourses fédérales. Son avantage sur ses rivales étrangères ? Le bilinguisme des cours, dispensés en français ou en anglais.

Rejoignez les 3125 étudiants et professionnels de l'hôtellerie qui reçoivent la  newsletter mensuelle de notre blog.  <https://info.ehl.edu/rejoignez-la-communaute-du-blog-ehl>

Quelles compétences enseigne donc la meilleure école de management hôtelier au monde ?

Pour commencer, tout ce qui a trait aux métiers de l'accueil, comme les arts culinaires, l'œnologie et la gestion d'entreprise. Pendant les 3 années de leur bachelor, les élèves vont étudier des sujets aussi variés que la gestion d'actifs, la finance immobilière ou les stratégies marketing et d'entreprise. Leur formation compte deux stages : le premier est l'occasion pour eux d'endosser des rôles plus axés sur le management que sur l'opérationnel.

Au cours du deuxième semestre, les étudiants partiront en stage partout dans le monde. Nous proposons également deux masters : un EMBA et un Master en Global Hospitality Business pour lequel nos étudiants doivent se rendre dans des écoles partenaires à Hong Kong et Houston. Par ailleurs, l'école vient de lancer un MBA en ligne.

Un tiers de nos diplômés fait carrière dans le monde de l'accueil, les autres occupant des postes à responsabilité dans divers secteurs. Certains sont devenus directeurs internationaux de groupes hôteliers comme Four Seasons et Six Senses. D'autres font leur trou en Suisse, à l'image de Lorenzo Stoll, directeur de Swiss International Air Lines pour la région Suisse romande. L'EHL permet à ses étudiants d'acquérir des compétences en management, ainsi que les compétences sociales et de gestion de clientèle qui leur permettront de briller dans la plupart des postes, que ce soit dans le secteur de la finance, de la santé ou du conseil. Notre cursus leur permet de mûrir, d'acquérir une grande maîtrise d'eux-mêmes, mais également un véritable savoir-faire. Ils savent ce qu'ils ont à faire et comment se comporter.

Rejoignez les 3125 étudiants et professionnels de l'hôtellerie qui reçoivent la  newsletter mensuelle de notre blog.  <https://info.ehl.edu/rejoignez-la-communaute-du-blog-ehl>

Ils apprennent également à quel point il est primordial de se constituer un réseau de connaissances. 30 à 40 % des étudiants sont originaires de Suisse et une proportion similaire vient d'Europe de l'Ouest (99 étudiants sont originaires du Royaume-Uni). Pour autant, l'école reçoit également de plus en plus d'étudiants asiatiques, notamment venus de Chine et de Thaïlande, capables de régler les frais de formation de 140 000 CHF demandés aux étudiants internationaux.

Par ailleurs, l'EHL offre à ses étudiants la chance extraordinaire de rencontrer des dirigeants de grandes entreprises. Deux fois par an, l'école organise un salon de l'emploi au cours duquel 140 entreprises viennent recruter de jeunes talents. Les étudiants ont également l'occasion de rencontrer des invités, des intervenants et des ambassadeurs prestigieux. Les dirigeants de l'école connaissent personnellement le PDG du groupe Jumeirah. Jerry Inzerillo, le PDG de Forbes Travel Guide, a fait ses études à l'EHL. Il s'agit de personnes que des étudiants n'auraient normalement pas l'occasion de croiser en temps normal. L'école leur permet de les rencontrer, mais l'issue de cette rencontre ne dépend que d'eux.

« La région offre beaucoup d'opportunités », affirme Michel Rochat, PDG du Goupe EHL.

Il s'est intéressé aux raisons pour lesquelles la Suisse, et Lausanne en particulier, qui accueille également l'EPFL, une école d'ingénierie qui n'a rien à envier au MIT, est parvenue à se construire une telle réputation d'excellence universitaire.

« La qualité de vie joue un rôle clé, notamment grâce à la stabilité sociale, économique et politique, mais aussi à l'environnement naturel dont jouit la ville. Nous profitons de paysages magnifiques, avec vue sur le lac et les montagnes. Nous pouvons ainsi pleinement profiter des quatre saisons », poursuit-il.

Il explique également qu'il existe une « dynamique intéressante » entre le secteur privé et les établissements scolaires comme l'EHL.

« De nombreuses multinationales s'installent ici pour profiter de cette qualité de vie, mais également pour des raisons géopolitiques. Elles sont à la recherche de jeunes talents et s'associent donc à des écoles telles que la nôtre pour mener des projets de recherche et de développement. Ces partenariats attirent toujours plus de jeunes esprits brillants, ce qui incite de plus en plus entreprises à venir s'installer en Suisse. »

Parmi d'autres records, la Suisse compte le plus grand nombre d'étudiants internationaux au monde.

« Nous sommes un petit pays, avec une main-d'œuvre limitée : nous avons donc besoin d'étrangers. Les incitations fiscales et la qualité de vie de notre pays tendent à attirer des personnes qui ont grandi et étudié partout dans le monde. C'est vrai, la vie est chère, en Suisse. Mais les avantages de notre pays compensent largement ce problème. »

Auteur : Zoe Dare Hall - Journaliste pour diverses publications, dont The Financial Times.

Cet article a été publié pour la première fois le 29 juin 2017 dans la brochure Inside View de Knight Frank.

Bachelor en management hôtelier à l'EHL ? Découvrir le programme