Rencontre avec Tomás Feier, Directeur Général, Disneyland Hotel (France)

7 mai. 2018

A travers les étapes marquantes de son parcours, M. Feier, apporte des conseils clés pour bien débuter sa carrière en hôtellerie de luxe.

« Restez curieux et goûtez à tout. »

Pour cet Allemand, né à Tenerife et vivant en France depuis plus de 15 ans « l’hôtellerie c'est dans l'ADN familiale. Très tôt j'ai eu envie d'y travailler ».

Diplômé de l'Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) en 1991, Tomás reçoit une offre d’InterContinental en Espagne. Il la refuse toutefois car à ce moment-là, il avait avant tout besoin de « couper le cordon » et de partir loin de l’Europe.

Il s'envole, alors, pour la République Dominicaine où il travaille plusieurs années pour le compte d'Occidental Hotels & Resorts. Il prend part à l'expansion du groupe à travers l'ouverture du plusieurs hôtels/resorts.

Et ce, jusqu’au jour ou InterContinental le recontacte pour qu'il rejoigne un hôtel à Saint-Domingue : « Ce fut une belle opportunité à saisir après deux années d'hôtels loisirs ».

Rejoignez les 3125 étudiants et professionnels de l'hôtellerie qui reçoivent la  newsletter mensuelle de notre blog.  <https://info.ehl.edu/rejoignez-la-communaute-du-blog-ehl>

Deux ans plus tard et toujours pour le compte d’InterContinental Hotels Group, il part au Cambodge comme Rooms Division Manager et participe à l’ouverture du seul hôtel 5 étoiles du pays à Phnom Penh. La crise politique cambodgienne de 1997 met un terme à cette aventure. Tomás Feier rejoint ensuite le Celtic Manor Resort et contribue à l'ouverture de ce Resort de 400 chambres à Newport au Pays de Galles : « Tout était à faire de A à Z ».

Trois années passent lorsqu'il reçoit un appel de la Walt Disney Company. Cette opportunité tout aussi surprenante que challengeante coïncide à ce moment-là avec « une envie de vivre en France et de poser mes valises ».

« Ils ont su me convaincre et finalement 16 ans plus tard, cela reste toujours très convaincant de travailler pour le Groupe Disney ».

A Disneyland Paris, il commence sa carrière au Disney’s Newport Bay Club et reconnaît que « travailler dans 1.100 chambres avec 4.000 clients » lui semblait à cette époque « just out of this world ».

« Après mon parcours au sein de Disneyland, je suis Directeur Général du plus grand 5 étoiles de France avec 496 chambres ».  Poste qu’il occupe depuis 10 ans. Tomás Feier ajoute avec enthousiasme :

« Il semblerait que l'on fasse les choses bien. Notre clientèle vient majoritairement des palaces parisiens, elle ne va pas dans un hôtel Disney mais dans un hôtel 5 étoiles. Il a fallu atteindre le standard 5 étoiles lorsqu'il était plus normal d'avoir Mickey dans un restaurant plutôt qu'un parapluie dans la chambre mais ce challenge nous l’avons relevé. »

Il est fier de pouvoir offrir un niveau de prestation de haute qualité sur des volumes de clientèle très élevés car « lorsque l'hôtel est complet, il y a 1.700 clients petit-déjeuner ».

Aujourd’hui, Tomás Feier est heureux de combiner au quotidien le poste de Directeur Général d'un hôtel de luxe et la féerie Disney : « Nous sommes dans le luxe mais la place des enfants est primordiale dans notre relation-client. Si les enfants sont contents, les parents sont contents. »

Quelle est la mission principale de votre poste actuel ?

Assurer la motivation de mes collaborateurs (Casts Members dans le langage Disney) est primordial. Il n'y a pas d'autres secrets. Si mes collaborateurs sont contents, les clients sont contents.

Les Casts Members doivent être à l'aise dans ce qu'ils font. Ils doivent faire preuve d’initiative et de spontanéité tout en maintenant un haut niveau de prestation vis-à-vis des clients. C'est ce que j'appelle l'élégance décontractée.

Quels seraient vos conseils clés aux jeunes diplômés ?

Restez curieux !
Soyez ouvert !
Goûtez à tout !

Si une expérience répond à votre besoin personnel et à votre équilibre personnel alors saisissez là.

Pour que les étudiants puissent, lors de leur premier stage, avoir une expérience riche et variée et bénéficier d’un premier aperçu des métiers de l'hôtellerie, Tomás Feier a mis en place un programme de stage à la carte de cinq à six mois permettant aux étudiants d’occuper trois à quatre postes différents.

Quelle maxime guide votre vie professionnelle ?

C'est plus un état d'esprit qu'une maxime qui anime Tomás Feier : être passionné et curieux : « Je n'ai pas besoin d'un réveil le matin, je suis tellement content d'aller au travail. Je suis curieux et j’attends toujours d'une journée de nouveaux échanges et de belles rencontres ».

Auteur: Anne-Laure Hecquet, Communication & International Development Manager Spécialisée en communication et en recrutement,  Journal des Palaces 

Bachelor en management hôtelier à l'EHL ? Découvrir le programme

Devenez rédacteur du Blog

Partagez-nous votre histoire

Contactez-nous